Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu

Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu

« Tous les enfants sont à l’intérieur d’une vieille personne, mais ils ne le savent pas encore. »

Philippe Dorin

Seules dans la nuit, une petite fille joue avec le feu
Une vieille dame avec ses souvenirs.
Clic ! C’est l’heure de dormir.
Clac ! C’est l’heure de mourir.
Déjà ! Pas question d’obéir.
La vieille retrouve la petite qu’elle était.
La petite découvre la vieille qu’elle sera.
Et le temps…attendra !

« Il fait plus clair lorsque quelqu’un parle. »

Mot d’enfant cité par Sigmund Freud dans introduction à la psychanalyse.

Un texte sensible, une scénographie originale jouant sur la douce quiétude de la lumière et l’inquiétante obscurité. Un spectacle ludique et poétique qui tisse des liens d’humour et de tendresse entre l’enfance et la vieillesse.

Mise en scène et scénographie: Sarah Cousy
Interprétation : Sarah Cousy, Frank Mélotti, Bénédicte Rossignol
Création lumière : Aurélien Bovet

 

Texte

Agrément Aide à la Diffusion Région Midi-Pyrénées de 2010 à 2014

Texte


Soutiens :
Théâtre du Pont Neuf - Toulouse (31) / Théâtre du Grand Rond - Toulouse (31) / ABC Actions Culturelles - Toulouse (31) /  MJC Jacques Prévert - Toulouse (31) / Maison de Quartier Soupetard - Toulouse (31) / Festival 1.2.3 en scène - Toulouse (31)

Infos Gauche

Création 2009
Théâtre Jeune Public dès 6 ans

D’après Philippe Dorin
(Editions Ecole des Loisirs)
Durée : 45 min